• Populaire, le film qui aurait pu être un animé... aurait pu...

    Populaire, le film qui aurait pu être un shonen... aurait pu...

     

    Bien, ce soir je vais faire quelque chose d'original, je vais vous parler d'un film live, rien d'animé, c'est des vrais acteurs. Qui plus est, ce sera un film français.

    NON NE PARTEZ PAS ATTENDEZ !! LAISSEZ-MOI UNE CHANCE !

    Histoire de vous tenir en haleine, je vous rappelle le titre. Je vais mettre ce film en rapport avec les animés de type Japonais pour une bonne raison : j'ai eu l'impression qu'il reprenait certains codes des animés. Bon évidemment y a la petite touche spéciale Française drama romantico chiantique. Mais ça fait tâche, on voit que ça ne se raccorde pas tellement... en tout cas je vais traiter ce film comme si c'était un animé/manga. Avant d'expliquer pourquoi, faisons une petite présentation, voulez-vous ?

    Populaire est le premier long métrage de Régis Roinsard, sorti en Novembre 2012. Il met en scène Romain Duris (la voix française de Flynn dans Raiponce ou le héros dans l'Arnacoeur) ainsi que Déborah François (Sonia dans L'enfant). C'est l'histoire d'une jeune femme, Rose Pamphyle qui est une femme assez maladroite dans la vie mais qui a un don, un don assez spécial : elle tape extrêmement rapidement à la machine à écrire. Son patron, Louis Echard, le remarque et décide alors de la former pour en faire une championne et gagner le championnat mondial de vitesse dactylographique.

    ... ouaaais, restez avec moi encore, hein. Par contre je préviens, je vais spoiler certaines choses.

     

    Populaire, le film qui aurait pu être un shonen... aurait pu...

    Premier point : je trouve que Rose, l'héroïne, a un certain côté "moe". Bon évidemment c't'une fille en 3D alors rien à voir mais elle est assez mignonne et elle a une coiffure qui peut faire penser à une coiffure d'animé.

     

    Ce film je l'ai regardé par hasard. Ma mère m'avait demandé de lui procurer et comme j'avais vraiment rien à faire en attendant mon épisode de Shingeki no Kyojin, je suis allé regarder. Je vous le dis tout de suite, même s'il a ses moments chiants et ses défauts, j'ai bien aimé ! Parce que ce film reprend un peu les codes d'exagération japonaise dans les sports ou activités de compétition.

    Petite parenthèse dessus. Lorsqu'un animé japonais s'axe sur une activité de compétition, qui demande un public, c'est vraiment presque toujours la même chose. Tout est amené de manière épique, l'activité en question est d'une importance CAPITALE. Les gens jouent leur vie sur un match. Le public est super à fond, cette activité est présentée comme une sorte de centre du monde... bref c'est la folie ici ce soir !! Je peux citer plusieurs exemples de ce type... il y a les animés sportifs qui reprennent à fond ça, vous avez par exemple Prince of tennis, Inazuma Eleven, Eyeshield 21, Kuroko no Basket... et vous avez aussi des films avec des activités différentes mais amenées en compétition comme Saki, Chihayafuru...

    J'dois dire qu'à CHAQUE fois je me laisse pièger. Je devrais y être habitué mais je me fais tout le temps avoir... les gens qui jouent sont PASSIONES et moi, comme un con, je m'fais happer par leur passion. Ils sont à fond alors derrière j'arrive à être à fond. J'aime les voir jouer et j'aime quand ils gagnent, je pleure virilement quand ils perdent.. j'ai vraiment du mal à pas me faire avoir par ce genre de choses. Parce qu'à chaque fois les personnages y sont développés avec leurs envies de gagner, leur volonté...

    Puis pour nous laisser prendre encore plus, tout est épique. Les musiques sont cool, souvent des métaphores sont utilisées pour donner des effets de ouf alors que la fille elle fait que poser une tuile de mahjong sur la table. Dans certains animés on retrouve même des superpouvoirs, vlà le mec qui peut effacer sa présence quoi.

     

    Populaire, le film qui aurait pu être un shonen... aurait pu...

    Deuxième point : C'EST EPIQUE, TOURNOI DE FOLIE OMG

     

    Voilà, c'est ce genre de choses que Populaire reprend. Les codes sont assez respectés, on se prend VRAIMENT au jeu de la machine à écrire. C'est super marrant parce que c'est accéléré : on passe des qualifications au nationaux, puis ensuite on arrive aux fameux nationaux (Dans TOUS ces animés vous aurez les persos qui voudront aller aux nationaux c'est obligé) puis on passe carrément au tournoi mondial ! L'ambiance est ouf quoi, les meufs elles tapent à leur machine à écrire avec une frénésie incroyable.

    Puis en plus, comme dans ce genre d'animés mais c'est stratégique de ouf. Ce que je veux dire c'est que c'est présenté comme étant quelque chose avec une vraie stratégie. Les doigts doivent être utilisés méthodiquement, un doigt ne recouvre qu'un certain nombre et type de touche. L'endurance est primordiale donc l'héroïne s'entraine au piano et à la course à pied pour travailler son souffle et ses doigts. Il y a aussi la façon de mettre le papier dans la machine et le retirer, faire glisser le roulement à billes...

    Louis, le patron, fait subir à Rose un entrainement drastique à la Rocky, c'est bien mené, on sent qu'ils sont à fond. La meuf elle doit taper Madame Bovary en un mois et un roman différent chaque mois pour pouvoir anticiper des fins de phrases et il lui fait même taper sans voir le clavier, TRUC DE OUF.

     

    Populaire, le film qui aurait pu être un animé... aurait pu...

    Troisième point : Y a de la stratégie pour taper efficacement à la machine à écrire, c'est super bien élaboré en plus, vous y croyez ?

     

    Puis quand arrivent les tournois mais il y a la foule en DELIRE. C'est dingue, tous ces fans pour un concours de vitesse dactylographique... et encore, je dis fans... mais c'est pire que ça...

    Les gens sont complètement fous de Rose. Enfin vous voyez, il y a cet exemple concret avec les sportifs qui font des pubs... qui sont une véritable égérie pour le peuple. Prenez le football, avec Zlatan ou Beckham en ce moment, ces gars sont super populaires, j'y crois pas... les magazines people les foutent en une, des gens achètent leurs maillots pour des fortunes... est-ce que vous arrivez à imaginer la même chose avec une fille championne de France de machine à écrire ?

    C'EST LE CAS DANS CE FILM. Rose fais la une de plein de magazines, elle est invitée dans des tas de show, la machine à écrire pour laquelle elle fait de la pub se vend mega bien... je sais que ça se passe en 1959... mais c'était quand même pas comme ça à l'époque ? Je suis allé me renseigner, ça existe toujours en tout cas. Par contre, vous sauriez me dire qui est la championne de France de dactylographie actuelle ? NON VOUS VOUS EN FOUTEZ ET MOI AUSSI... MAIS DANS CE FILM C'EST UNE STAR ABSOLUE ALORS TOTAL RESPECT OK ?

     

    Populaire, le film qui aurait pu être un animé... aurait pu...

    Quatrième point : La championne de France de dactylographie fait la une des magazines et une chanson lui est alors consacrée MAIS TOUT EST NORMAL HOHOHO.

     

    Peut être que je me trompe et que c'était vraiment comme ça en 1959... être secrétaire c'est sûr que c'est un métier qui fait pas mal fantasmer les filles mais de là à aduler à ce point une championne nationale de tapage à la machine à écrire, ce film va loin. Mais c'est ça que j'adore, ce film va très loin. Dans sa conception c'est une idée absolument géniale. Ca fait d'une activité dont on se fout carrément un événement incroyable. C'est un tour de force qu'arrive à faire les animés mais que j'avais jamais vu dans un film, qui plus est français.

    Pour ce qui est des personnages... bah on peut regretter certains manques de développement. Surtout pour ce qui est des adversaires. Que ce soit l'ex-championne française ou la championne américaine, ce sont juste deux pétasses. Elles ont aucune subtilité. Bon j'adore la française parce que c'est une grosse biatch qui me fait marrer mais l'américaine bon sang... la meuf elle a apprit une phrase en français pour déstabiliser l'adversaire on dirait. Pouah elle a une sale gueule en plus. Mais c'est le format film qui fait ça alors je pardonne. Si c'était une série animé, les épisodes auraient vachement pu se consacrer aux adversaires, par pays ça aurait pu être génial. Enfin c'est une autre histoire mais en animé je pense vraiment que ça aurait eu de la gueule.

    L'héroïne est géniale, elle est parfaite dans ce rôle. Elle est mignonne mais pas trop conne, gentille mais égoïste quand il faut, naïve mais déterminée. J'aime bien, elle est bien jouée en plus, que ce soit Déborah François ou Romain Duris, les acteurs sont supers. Le seul acteur que j'ai trouvé bof c'est Nicolas Bedos dans le rôle de Gilbert Japy, le gros lourd qui a qu'une idée en tête : se taper la championne de dactylographie. Il est surjoué, ce passage où il fait croire à Louis que Rose a plus besoin de lui c'est mal fait. Sinon il y a le copain américain de Louis qui est cool, autant au début je pensais qu'il était lourd, mais au fur et à mesure il est développé et il est même attachant. J'aime son histoire.

     

    Populaire, le film qui aurait pu être un animé... aurait pu...

    Cinquième point : Les adversaires sont de grosses salopes. Celle-la me tue, sérieux.

     

     Bon voilà, là je pense que vous pouvez vous dire "Ouais mais c'est génial, je fonce voir putain ! Ca va être de la balle, va y avoir de la compét', de l'action, de la tension, des concours de malade !! Des bons persos !!", vous auriez pas totalement tort mais vous n'aurez pas raison si vous pensez qu'il n'y a que ça. Ce film aurait pu se consacrer à ça s'il n'y avait pas... pff... la touche française messieurs-dames.

    Ouais, le réalisateur s'est dit qu'il fallait pas non plus prendre trop de risques avec ce film à mon avis et donc... on a doit à une petite histoire romantique prévisible entre Louis et Rose. Bon... autant j'm'en doutais, autant à un moment ça plombe vraiment une partie du film. Et c'est vraiment dommage, merde quoi, y avait tellement de bons trucs à faire et ça vient tout gâcher... Bon au début c'est pas mal. Franchement c'est bien amené, y a un petit romantisme qui s'installe, je trouve ça même mignon ! Quand Rose fête Noël avec la famille de Louis, qu'il y a le père, la mère, les frères, c'est sympa comme tout, y a une bonne atmosphère qui s'installe. Là on se dit "Ouais en fait ce sera pas si chiant.".

    Maaaaais bon, le drama DOIT survenir. Parce que sans drama un film français n'est rien m'voyez. Ca ne m'a pas touché, j'ai absolument rien compris aux raisons qui font que. Et d'ailleurs c'est ça le problème, j'ai pas trop cerné le personnage de Louis. Il veut en faire une championne parce que... il est gentil... mais en fait... une fois qu'elle est championne ça l'intéresse plus ? J'ai vraiment rien pigé à ses motivations et ça a un peu gâché mon plaisir malheureusement... je pense que le film aurait peut être du rester sur une histoire d'amour très sous-entendue comme pour sa grosse première moitié et ne pas trop l'approfondir... j'aurais préféré du développement du côté adversaire plutôt que ce mauvais drama à l'eau de rose.

     

    Populaire, le film qui aurait pu être un animé... aurait pu...

    Et si vous vous posiez la question, oui ils baisent.

     

     C'est quand même un gros problème parce que ça prend vraiment un tiers du film cette histoire, et ça ennuie, donc on a un gros passage de l'histoire qui aurait pu être beaucoup mieux s'il n'y avait pas eu le drama. Cette volonté de rester dans le moule français n'a rien apporté de bon. Certains personnages peuvent même en resortir salis... Rose passe presque pour une pute à jouer à fond le commerce et à se laisser draguer par l'autre Gilbert là. Louis à cause de ça il est vraiment plus possible à cerner... ça gâche les deux héros c'est trop trop dommage...

    Ah j'suis dég parce qu'en animé y a mille possibilités qui auraient pu être super... on aurait pu imaginer un background à d'autres adversaires. Par exemple y a une fille qui s'évanouit quand elle perd, c'est rigolo mais pourquoi pas avoir imaginé pourquoi ? Pourquoi elle avait des motivations qui l'ont amené à s'évanouir à ce moment. C'est tout con mais voilà... puis la salope qui fait un doigt d'honneur plus haut, on aurait pu s'imaginer comment elle a attrapé le melon et qu'elle ait une sorte de repentir sur la fin. Ou sinon donner du fond à la championne américaine (et une gueule moins caricaturale).

     

    Populaire, le film qui aurait pu être un animé... aurait pu...

    Dans les animés le côté caricatural passe plutôt bien en général mais dans un film ça donne un effet un peu trop ridicule je trouve.

     

    Mais comme je le dis, certains personnages tiennent la route. Le copain américain et sa famille sont très agréables et ils connaissent un développement comme il le faut. Le père de Rose est très intéressant, ce qui est cool c'est qu'on le voit assez régulièrement mais qu'il ne parle que rarement, tout passe par ses expressions et c'est bien joué. Puis la famille de Louis est cool aussi.

    Ce film est vraiment plein de bonnes volontés, je le ressens. C'est le premier long-métrage de Roinsard donc je comprends qu'il ait voulu jouer la sécurité. Il aurait vraiment du se lâcher, ça aurait donné quelque chose de vraiment, vraiment bon. L'aspect vieille France est assez bien restranscrit, non pas que j'y ai vécu hein, mais bon il y a cette époque d'après-guerre, de révolution des moeurs... ces gens qui fument partout et tout le temps aussi (l'époque où on savait pas que la cigarette était le mal). Les costumes et les look sont affreux mais c'est cool.

    Dans un côté toujours technique, c'est plutôt bien joué, les acteurs se démerdent bien, surtout les héros qui sont quand même assez adorables. Les plans ne m'ont pas dérangé, ça varie assez bien entre gros plan et plan plus large, dans les périodes de compétition de dactylographie ça donne un aspect dynamique qui participe bien. Les musiques sont assez ringardes mais j'ai vu pire. Les dialogues sont assez réalistes, puis on arrive à y croire avec le bon jeu des acteurs à part donc Nicolas Bedos qui n'a pas le talent de son père.

     

    Populaire, le film qui aurait pu être un animé... aurait pu...

    On dirait vraiment que Duris fait genre "Tu peux pas essayer d'être un peu plus naturel dans ton jeu connard ?", qu'il en prenne de la graine.

     

    Donc voilà... en bref ce film est un bon divertissement. Il a ses défauts et il a ses qualités, je vous en ai parlé avec un point de vue assez otaku hein, donc si vous l'êtes aussi, je pense que ça vous plaira. Du moins si vous avez des goûts similaires aux miens sur les animés de ce style. On y retrouve pas une "passion" ici, mais on y retrouve l'énergie. C'est pas aussi bien rendu, mais ça reste très prenant.

    Prenez-le tel qu'il est, même si la romance et le drama peuvent vous gonfler par moment, ne lâchez pas parce qu'il veut le coup. La fin est vraiment satisfaisante, elle s'arrête comme il faut et j'ai ressenti aucune longueur ou de sentiment de pas assez. Les personnages sont attachants, les concours sont cool... je vais pas me répéter une fois de plus, ce film est vraiment plus que correct.

    Il apporte une sorte de vent frais, une histoire sans prise de tête (ou presque), sans chichis... ne vous attendez pas à un remix live d'1h40 d'un animé mais à une version remasterisée à la française. Ce film nous prouve en tout cas bien qu'il n'y a pas de mauvais sujet, juste de mauvais films. C'est une comédie romantique qui apporte du bonheur et une ambiance chaleureuse qui fait quand même du bien et nous laisse sur un bon sentiment.

     

    Populaire, le film qui aurait pu être un animé... aurait pu...

    Et vous ? Vous tapez rapidement à l'ordinateur ? Vous pensez franchement pouvoir la battre ?

     

    Populaire, le film qui aurait pu être un animé... aurait pu...

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :